Promenade découverte

Autour de Paussac le 12 juin 2021.

Cette sortie s'est déroulée en deux temps:

Les peintres se sont intallés le matin dans l'ancien village des cariers au vieux Breuil. Le Village Troglodytique : ces maisonnettes (12ème et 13ème siècle) sont mi-bâties, mi-troglodytiques c'est à dire qu'elles ont été appuyées sur les parois rocheuses et un mur de façade a été construit. L'extraction de la roche a permis l'excavation du sous-sol, et donc une certaine facilité pour aménager ces habitations. La toiture était en tuile, une maisonnette a été en partie restaurée  et on peut y apercevoir le plancher, la cheminée.
Elles étaient d'une petite superficie, entre 5 et 25 m² avec 2 niveaux. Le bas était probablement pour ranger et stocker les outils. Le haut était réservé au carrier. Il y avait une cheminée, dans laquelle il pouvait cuisiner et qui lui assurait son chauffage. Une bâtisse ressemblerait fort à une chapelle .
Ces hommes ne vivaient pas là. Ils n'occupaient ces maisonnettes que pendant le temps d'effectuer leur commande de pierre et rejoignaient ensuite leur famille. Inspirés par ces traces anciennes d'activités, ils ont retranscrit ces paysages sur toile et papier dessin toute la matinée et une bonne partie de l'après-midi. Vous pouvez apprécier leur production ci-dessous.

Les marcheurs sont partis en fin de matinée de Paussac passant par des chemins ombragés bien agéables avec cette chaleur.  Nous avons pû découvrir un superbe pigeonnier recouvert en lauze (ce qui est rare) et, plus surprenant, une pierre de sacrifice lors de cette balade. Un sentier traverse lande et taillis jusqu’à une clairière où s’élève la Peyre d’Ermale. C’est un rocher assez haut. Sa forme évoque celle d’un autel. A sa base et sur son plateau, nous remarquons des cupules et des rigoles qui semblent avoir été taillées par l’homme il y a longtemps. Recueillaient-elles le sang d’animaux immolés ? Peur-être… Certains habitants de Paussac ont essayé de comprendre pourquoi des hommes l'ont implanté ici. Ils n'ont pas trouvé d'explications. A l’arrière, une cavité en forme de porte a été creusée. A chacun d'imaginer son pourquoi du comment. Le petit groupe a rejoint les peintres pour le pique nique. Ensuite, les marcheurs requinqués ont refait une boucle pour reprendre les voitures. Les peintres les ont retrouvés et ensemble, en voiture, nous avons été visité le site de Peyrelevade, dolmen dont l'origine dans la région est non expliquée.

Il s'agit d'un dolmen de type angoumoisin. Une petite hache en pierre polie de couleur verte, de 8,20 cm, retrouvée dans le dolmen serait conservée, selon D. Pauvert, dans les collections du Musée d'art et d'archéologie du Périgord2.

Merci à Jacques pour nous avoir premis de découvrir ce beau coin du Périgord.

Le pigeonnier
La peyre d'Ermale
Une partie des œuvres
Le village des carriers
Peyrelevade

Bourgnac

Les 13 et 18 mai.

Promenade découverte autour de Bourgnac en deux groupes afin de respecter les consignes sanitaires du moment.

Jacques nous a fait découvrir les environs de Bourgnac.

Autour de la Crempse. Autrefois (il ya plusieurs dizaines de  millions d'années) la mer régnait. Puis après l'affrontement de la plaque Africaine avec la plaque Européenne, les pyrénées sont nées et le paysage a complétement changé. La mer a été refoulée et des reliefs sont apparus peu à peu. Les rivières sont nées et ont commencé leur travail d'érosion. C'est pourquoi nous avons maintenant une belle vallée avec des grottes çà et là.  Tout en bas nous sommes tombés sur  les traces d'une ancienne voie ferrée mise en service en 1888 et fermée depuis 1939,  démontée par l'occupant en 1942. Nous avons gravi un côté de la vallée et constaté que dans le bas on trouve des plantes basophiles aimant les sol calcaires, les orchidées par exemple très nombreuses. Puis au fur et à mesure que l'on grimpe le sol devient acide et l'on rencontre des fougères aigles, des bruyères, des ajoncs, des genêts. En redescendant on retrouve la végétation du début. En chemin nous avons pu observer à maintes reprises et sous plusieurs angles le château de Montréal. 

Claude de Pontbriand, frère du seigneur de Montréal, était le 3 octobre 1535 au côté de Jacques Cartier sur les rives du Saint-Laurent lorsque le navigateur atteignit une bourgade Iroquoise appelée Hochelaga qui allait devenir la ville canadienne de Montréal.

Nous avons pu aussi découvrir d'anciennes fermes certaines rénovées.

Puis un des anciens moulins (ils étaient nombreux tout au long de la crempse). 

Il était temps de se rapprocher du repas pris en commun (toujours en respectant les consignes sanitaires).

La pluie qui nous avait été annoncée nous a finalement laissé tranquilles jusqu'à la fin du repas.

Une bien belle promenade, d'autres suivront nous l'espérons rapidement et avec un plus grand nombre.

Sur les traces de l'ancienne voie ferrée
Ce qui reste d'un pont ferroviaire
Une première vue du château de Montréal
Belle rencontre.
Une grotte parmi d'autres
Paysage verdoyant
Une autre vue du château de Montréal
Orchidée pyramidale
Deux beaux troncs
Une source

Samedi 10 octobre 2020 , promenade découverte à

Savignac les églises.

Après un départ à 9h00 place de l'église à St Laurent des Hommes nous nous rendons en covoiturage (en respectant les consignes sanitaires) a Savignac les églises pour découvrir le Causse de l'Isle.

C'est un site avec de nombreuses cabanes en pierres sèches au milieu de la forêt. Le Causse de l’Isle, ce sont 410 hectares de nature préservée dont plusieurs zones classées Espaces Naturels Sensibles.
Des cabanes de pierre sèche aussi anciennes que pittoresques témoignent de l'activité agricole de jadis, mais désormais, ce sont les activités de pleine nature qui prennent le relais...2 sentiers de découverte du petit patrimoine en pierre sèche, 4 aires de pique-nique, tout est là pour vous faire passer une journée nature en famille ou entre amis !

Nous avons donc parcouru le premier sentier (environ 3,7 km)  le matin et déjà découvert un certain nombre de cabanes en pierre sèches. Puis après un repas pris sur une des aires de pique-nique nous avons marché sur le deuxième sentier (3.8 km) agrémenté çà et là d'oeuvres plus ou moins artistiques. Le temps était idéal pour une telle activité ni trop chaud ni trop froid, sans pluie. Encore une excellente journée.

Les prochaines marches découvertes auront lieu au printemps

Diaporama de cette journée ci-dessous.

Une première cabane
Daniel se lance dans la construction
Une cabane dans son écrin de verdure
La voute intérieure d'une cabane
Un voilier de pierre.
Un bois bien tourmenté
La cabane de la fameuse dame blanche !
Un reposoir naturel dont profite Jean-Paul
Une équerre naturelle ?
Attention un monstre garde la maison
Reste d'eau de pluie au milieu d'une cépée.
Non, ce n'est pas du BA13
Zorro est-il passé par là ?
Le sang de la terre alimente l'arbre.
La source au trésor et sa pépite.
Recyclage d'outils.
Un curieux goret
La fin du parcours.

Sourzac

Samedi 12 septembre 2020 marche découverte à Sourzac.

L'église édifiée au 11 ème siècle fut ravagée par la guerre de 100 ans il  reste quelques vestiges romans de l"ancienne église.

Elle fut reconstruite au 15 ème siècle, on entre par un portail gothique, découverte d'anciennes peintures murales. Nous avons pû admirer un beau maître autel. Ce site est inscrit au titre des monuments historiques.

L'énorme piton rocheux, issu d'une fontaine pétrifiante, sur lequel s'élèvent l'église, le pigeonnier et le presbytère.

Le pigeonnier sert aux expositions diverses et nous avons pû en ce jour apprécier le travail de Maryse Lebattu (sculpture sur pierre) ainsi que les oeuvres de Chrisitne Fontmarty (peintures). Egalement une exposition intitulée Sourzac hier et aujourd'hui avec des reproduction de cartes postales, photos et documents anciens au prieuré de l'église.

Après le repas tiré du sac nous avons effectué une boucle pédestre autour de Sourzac en longeant d'abord l'Isle puis en montant sur le plateau.

Retour aux voitures, encore une bien belle journée instructive, chaude et ensoleillée.

Sur les bords de l'Isle
Une espèce d'arbre curieuse
Un reste d'ancienne vigne sur le bord du chemin
L'église de Sourzac

Nouvelle activité

DECOUVERTES PROMENADES 
3 ou 4 fois par an. Activité occasionnelle.
Proposition de Mr Jacques Pollard 
Objet : faire connaître des circuits de qualité (Chemins, points de vue, patrimoine) dans la zone des vallées du Salembre, de la Beauronne, de la Crempse .

Modalité : covoiturage à maximum 45 minutes du lieu de marche. Boucles ou linéaires de 9 à 14 kms avec soit pique nique tiré du sac soit restaurant.
Fréquence : Une fois par mois aux beaux jours.

 

 

 

 

 

Écrire un nouveau commentaire: (Cliquez ici)

123siteweb.fr
Caractères restants : 160
OK Envoi...
Voir tous les commentaires

Commentaires

10.01 | 12:08

Bien le bonjour il y a pas d'espoir il y a juste des actes à faire pour pas finir comme les esclaves ou des autruches la tête dans le sol^^

...
03.01 | 15:31

Bona annada plan granada e plan acompanhada per tots, en esperant que aquela qui ven sià melhora per vautres tots. E tenètz-vos fièrs ! Géli e Martina

...
28.09 | 09:53

Vive le patois occitan du Périgord et vive la reprise!!!

...
13.03 | 11:58

j'espère que la conférence de ce soir est maintenue ??????

...
Vous aimez cette page
Bonjour !
Créez votre site internet tout comme moi! C'est facile et vous pouvez essayer sans payer
ANNONCE